Livres
Auteurs

» Dos

 Irène Frain Irène Frain

Irène Frain

Nationalité: Française

Website: http://www.irenefrain.com/

Irène Frain, femme de lettres française d'origine bretonne (née Le Pohon), est une romancière et historienne parmi les plus lues du grand public. Née à Lorient, Morbihan, le 22 mai 1950, façonnée par la culture de sa terre d'origine, la Bretagne, dans une famille encore très proche du milieu rural et de son dénuement. Irène Frain s'est d'abord signalée par un ouvrage historique sur l'âge d'or de la Bretagne maritime, « Quand les Bretons peuplaient les mers » (1979). Elle consacre son premier roman à René Madec, petit mousse breton siècle devenu nabab en Inde. Cette fresque épique de l'Inde du XVIIIème siècle , « Le Nabab » (1982) connaît un succès foudroyant et les romans suivants consacrent le talent d'Irène Frain : sens aigu de l'intrigue, écriture tantôt sèche tantôt flamboyante, don de faire vivre le lecteur en empathie avec ses personnages, humour certain, et surtout imagination foisonnante - rare aujourd'hui chez les romanciers français. De roman en roman - « Modern Style » (1984), « Désirs » (1986), « Secret de famille » (1989), « Histoire de Lou » (1990), « Devi » (1992), « L'homme fatal » (1995), « Les hommes, etc. » (2003), « Au Royaume des Femmes » (2007) - l'intérêt des lecteurs pour ses écrits et l'originalité de sa personne ne s'est jamais démentie. On note dans l'œuvre d'Irène Frain deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine, et une prédilection accusée pour l'Orient - les deux se recoupant souvent. Grande voyageuse, la romancière attribue son goût de l'Asie à sa naissance à Lorient, ancien port de la Compagnie des Indes, autrefois orthographié « L'Orient ». Plusieurs de ses récits de voyage illustrent brillamment cette prédilection : « Quai des Indes » (1992) après son enquête sur la célèbre femme-bandit indienne Phoolan Devi, « La vallée des hommes perdus » (1995), en collaboration avec le dessinateur de BD André Juillard, « Pour que refleurisse le monde » (2002) avec Jetsun Pema, sœur du Dalaï-lama, et, après son voyage en Chine et au Tibet sur les traces du célèbre explorateur américain Joseph Rock, « A la recherche du Royaume » (2007) avec des photos de François Frain. Sa passion de l'enquête peut aussi se manifester dans l'exploration du temps historique, quand elle s'attelle par exemple à des ouvrages comme : « La Guirlande de Julie » (1991) sur la naissance du langage des fleurs et de la civilité amoureuse en France, « L'Inimitable » (1998) biographie historique de Cléopâtre ou « Gandhi, la liberté en marche » (2007). Admiratrice de Julien Gracq, Irène Frain lui a consacré en 2001 un court essai: « Julien Gracq et la Bretagne ». On note aussi son intérêt pour l'art de vivre : Le bonheur de faire l'amour dans sa cuisine et vice-versa » (2004) et, dès le début de son parcours, un goût affirmé pour les contes : « Contes du Cheval bleu les jours de grand vent » (1980) « La Fée Chocolat » (1995) « Le Roi des Chats » (1996). Irène Frain a relaté une partie de son enfance bretonne dans « La côte d'amour » (2001) et, de façon beaucoup plus ample dans « La maison de la source » (2000). Au-delà du propos strictement autobiographique, ce dernier texte permet de saisir la formation de l'imaginaire de la future romancière dans un environnement marqué par le dénuement matériel et une culture fortement narrative et poétique.

Bibliographie