Livres
Auteurs

» Dos

 Gilbert Cesbron

Gilbert Cesbron

Nationalité: Français

Website: http://en.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Cesbron

Gilbert Cesbron, né à Paris, le 13 janvier 1913, est un écrivain français d'inspiration catholique. Il est décédé à Paris en 1979. Après des études au lycée Condorcet à Paris, puis à l'École des sciences politiques, il se destine à une carrière dans la radio, activité qu'il mènera en parallèle avec sa passion d'écrivain qu'il débutera en 1934 par un recueil de poèmes : Torrent. Son premier roman paraît en Suisse : Les Innocents de Paris en 1944 et obtient un véritable succès qui lui offrira le prix de la Guilde du Livre, la même année. Sa notoriété s'affirme en 1948 avec Notre prison est un royaume qui reçut le prix Sainte-Beuve, ainsi qu'avec sa pièce la plus célèbre, également adaptée à la radio et à l'écran : Il est minuit, docteur Schweitzer, publiée en 1952. En tant que romancier, essayiste, auteur dramatique, Gilbert Cesbron s'attaque à des thèmes d'actualité qui le passionnent : les prêtres ouvriers dans Les saints vont en enfer, la jeunesse délinquante dans Chiens perdus sans collier, l'euthanasie dans Il est plus tard que tu ne penses ou la violence (et la non-violence) dans Entre chiens et loups. C'est avec une tendresse et une sincérité évidentes que Cesbron se penche dans ses écrits sur la misère, la souffrance, l'humiliation des classes les plus défavorisées. Partagé entre un style populaire et coquetteries littéraires, Cesbron parvient par le choix des sujets qu'il aborde à se faire apprécier d'un vaste public. Il publie en 1957 un recueil de textes dont une partie proviennent ont été publiés individuellement dans divers journaux dont Le Figaro : Libérez Barrabas, dont un thème récurrent est l'insensibilité contemporaine. Dès 1972, il se tourne vers l'action sociale et monte à la tête d'œuvres humanitaires, telles que le Secours Populaire Français. Il reçut, en 1978, le Prix de la Ville de Paris pour l'ensemble de son œuvre et mourut en 1979, à l'âge de 66 ans. Il avait reçu le prix Prince-Pierre-de-Monaco en 1962. Ses romans sont caractérisés par une intention de pénétrer la réalité de la société contemporaine avec la conception d'un catholique pratiquant qui souhaite « évoquer la morale sans se prétendre moraliste », ainsi qu'il le disait lui même. Il est enterré au cimetière de Bourré (Loir-et-Cher)

Bibliographie