Livres
Auteurs

» Dos

Prof. Antony Beevor

Prof. Antony Beevor

Nationalité: Britannique

Antony Beevor est un historien anglais, né le 14 décembre 1946, ayant étudié au Winchester College et à l'académie royale militaire de Sandhurst. Il suivit les cours d'un des plus célèbres historiens de la Seconde Guerre mondiale, John Keegan. Beevor est l'auteur de nombreux ouvrages controversés pour certains, novateurs pour d'autres, en particulier sur les batailles de la Seconde Guerre mondiale (Stalingrad, Berlin et Crète ; paru en 1991, ce dernier n'a pas encore été traduit en français fin 2006), mais aussi une importante histoire de la guerre d'Espagne qui fait référence, y compris en Espagne, ainsi que sur le XXe siècle en général. En tant qu'ancien officier du 11e hussards au sein de l'armée britannique, il a eu accès, tant pour Stalingrad que pour Berlin, aux archives soviétiques, qui étaient inaccessibles jusqu'en 1991. Ainsi il renouvelé en profondeur l'histoire militaire et politique de la seconde Guerre mondiale Il est professeur invité des chaires d'histoire, de sciences de l'Antiquité et d'archéologie à l'université Birkbeck de Londres. Il est le descendant d'une long lignée de femmes écrivains, fils de Carinthia "Kinta" Beevor (1911 - août 1995), elle-même fille de Lina Wakefield, et descendante de Lucie Duff-Gordon (auteur d'un carnet de voyage sur l'Égypte). Kinta Beevor est l'auteur de A Tuscan Childhood (une enfance toscane). Antony Beevor est marié à Artemis Cooper, petite-fille de Lady Diana Cooper. Ses travaux les plus connus, les bestsellers Stalingrad et Berlin - La chute 1945, font le récit des batailles de la Seconde Guerre mondiale opposant l'URSS et l'Allemagne. Ils ont été célébrés pour leur style vivant et précis, et pour l'usage des archives soviétiques rendues nouvellement publiques. Ses ouvrages parlent des atrocités commises par les deux côtés, mais sont tout particulièrement remarquables pour leur étude quasi exhaustive des crimes moins connus commis par l'Armée rouge lors de son entrée en territoire allemand, y compris des pillages et le viol de plusieurs millions de femmes. Un autre de ses livres (moins connu chez les francophones car pas encore traduit) porte sur la Crète pendant la guerre : Crete: The Battle and the Resistance (Crète : la bataille et la résistance), et pour lequel il reçut le prix Runciman.

Bibliographie